jeudi 3 octobre 2013

Enfernité, tome 1 - Brodi Ashton

 
Enfernité… un monde parallèle dont les habitants, les Enfernautes, se nourrissent du désespoir des humains. Un monde où Nikki a vécu et qui l’a vidée de ses émotions.
Maintenant Nikki a six mois devant elle. Six mois pour choisir entre une vie mortelle, sur Terre, auprès de Jack, et l’immortalité en Enfernité aux côtés du sombre et ténébreux Cole. Un choix pas si évident que ça…

Enfernité, T1 - Brodi Ashton
Milan (Macadam) - 374 pages
 
 
 


L'intrigue:

Nikki est une jeune fille très renfermé sur elle-même depuis que certains évènements ont eu lieu. Je tairais ceux-ci car moins vous en savez, plus vous apprécierez ce livre.
Le récit est entrecoupé de moments au présent et de flashback. J'ai mis un certain temps pour m'approprier l'histoire. Les événements finaux m'ont captivés et malgré une intrigue générale prévisible, les révélations m'ont plu. Elles sont surprenantes car l'auteur donnent peu de détails. Le lecteur parvient tout de même à comprendre quelques lignes avant que la vérité ne face surface.

La mythologie:
 
L'auteur ne s'embarrasse pas de détails inutiles, elle va à l'essentiel mais cela n'empêche pas de créer un univers assez riche (qui peut être plus exploité) mais pas compliqué. Quand j'ai commencé ma lecture j'ai été déboussolée car on rentre directement dans une histoire où l'héroïne connaît déjà l'univers fantastique dans lequel elle évolue. C'est surtout le vocabulaire propre à l'histoire qui pose problème mais je vous rassure les explications arrivent rapidement.
 
Les personnages:

Les personnages ne sont pas nombreux, l'histoire se concentre principalement sur quatre protagonistes. Leurs caractères sont bien différents et Nikki,  notre héroïne, n'est pas celle à qui je me suis attachée.

Le style d'écriture:

Le style de l'auteur est fluide, on ne voit pas les pages défiler mais il reste simple, sans grand intérêt pour les citations.

En conclusion, un premier tome qui m'a fait passer un bon moment de lecture. Je pense que sans le rebondissement de la fin, il peut se suffire à lui-même. Je lirais la suite avec plaisir même si ça n'est pas dans mes priorités.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire