vendredi 10 mai 2013

Quatre filles et un jean, tome 2: le deuxième été - Ann Brashares

Au cours de ce deuxième été, les filles se réunissent de nouveau chez Gilda avant leur séparation. A la base, Bridget et Lena devaient chercher un petit boulot toutes les deux, mais Bridget, qui traverse une crise existentielle, décide de se rendre en Alabama pour voir sa grand-mère qu'elle n'a pas vue depuis sa toute petite enfance. Lena reste donc à Bethesda et elle travaille chez Basia, une boutique de mode. Carmen reste elle aussi à Bethesda, s'occupe en faisant du baby-sitting régulièrement et en gâchant la vie de sa mère. Tibby s'en va en Virginie, faire un stage d'études cinématographiques pour les deux mois d'été. Lena, quant a elle, son cœur est resté en Grèce.

 Quatre filles et un jean, tome 2 le deuxième été - Ann Brashares
Gallimard Jeunesse - 392 pages
 

 
Encore une relecture, le premier tome était une très bonne lecture et ce deuxième tome même s'il est un peu en-dessous, m'a fait passé un très bon moment.
 
 
Le thème principal de ce deuxième opus est la relation entre les femmes de différentes génération. On retrouve nos quatre amies au début des vacances scolaires. Cette année Bridget part pour renouer des liens avec sa grand-mère, Tibby part suivre un stage de cinéma dans une fac. Quant à Carmen et Lena, elles restent chez elles où l'une affrontera sa mère qui refait sa vie et l'autre qui tentera d'oublier son amour de vacances. Je dois avouer que pour ce tome j'ai eu des difficultés au début à me repérer entre les différents personnages alors que je n'avais pas eu ce soucis pour le précédent.
Carmen est le personnage que j'apprécie le moins dans cette saga, c'est une véritable calamité avec ses parents. Lena reste mon héroïne préférée, elle m'a particulièrement touchée dans ce livre. En ce qui concerne Bridget, on découvre une autre facette de sa personnalité beaucoup plus attachante. Tibby me laisse assez indifférente, je n'arrive pas à m'intéresser à elle malgré ce qui lui arrive.
 
Le style de l'auteur permet une lecture sans prise de tête, les pages défilent toutes seules et on a rapidement envie de lire la suite. Par contre j'ai pu relever un petit bémol dans ce tome. Deux personnages se retrouvent (un garçon et une fille), le passage est donc censé être "romantique" mais une description de l'environnement "casse" un peu l'ambiance : "Il faisait doux ce soir-là. Les épais feuillages d'été embaumaient l'air d'un doux parfum sucré. Même la poubelle débordant d'ordures dégageait une douce odeur.". Je ne sais pas pour vous mais moi une poubelle, peu importe la façon dont elle est décrite, elle ne me fera jamais "rêver". Ce passage m'aura au moins bien fait rire !

L'action est moins présente et est assez longue à démarrer mais ce livre très réaliste est une lecture parfaite pour les adolescentes qui se retrouveront forcément chez une des héroïnes.


Ce livre participe au :


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire