lundi 25 mars 2013

La déclaration T2 : La résistance - Gemma Malley

Couverture La Déclaration, tome 2 : La Résistance : l'Histoire de Peter
Angleterre, 2150.
La mort n'existe plus. Les hommes vivent à l'ère de la Longévité : pas de morts... mais, pour éviter le surpeuplement, pas de naissances non plus. Peter et Anna ont un point commun : ils n'auraient jamais dû naître. Parce qu'une vie éternelle leur semble contre nature, parce que le système de la Longévité a gâché leur enfance, parce qu'il menace leurs rêves, ils ont décidé d'entrer en lutte. Pour sa suppression.

Au sein du Réseau souterrain, la résistance s'organise : Peter a pour mission d'infiltrer le plus grand des laboratoires, le centre névralgique du système, Pincent Pharma... dirigé par son grand-père, Richard Pincent. Un homme puissant et influent, bien décidé à faire plier les rebelles ; une présence troublante pour Peter : quand les liens du sang s'en mêlent, tout se complique…

La Déclaration, tome 2: la Résistance - Gemma Malley
Naïve – 414 pages
Coup de cœur


Ma lecture du premier tome remontait à presque un an et je ne me souvenais pas des détails de l'histoire. C'est donc avec quelques appréhensions que j'ai commencé ce livre. Au final, je n'ai pas du tout été perdue même si les rappels ne sont pas très présents.
 
Du mieux pour ce deuxième volet :
J'avais aimé le premier tome mais sans plus, j'ai trouvé cette saga assez intéressante pour que je la continue. Je me souvenais que j'avais été déçue de l'action qui n'était pas vraiment présente tout au long de l'histoire mais seulement à la fin et que cette dernière avait été trop rapide. Dans cette suite, j'ai retrouvé ce défaut mais l'auteure a su manier avec brio le suspens. Elle nous fait languir pour mieux nous surprendre lors des révélations. Certaines sont prévisibles mais d'autres m'ont choquée notamment quand j'ai su ce qui se cache derrière Pincent Pharma. Les révélations sont tellement bouleversantes qu'on ne regrette pas un instant d'avoir autant attendu pour que l'action ait lieu.
 
Pas d’attachement mais…
On retrouve des personnages du tome 1, notamment Anna, Peter, Ben et bien d’autres mais on fait aussi la connaissance de personnages évoqués dans ce premier tome. Les points de vue sont alternés ce qui m’a empêchée de m’attacher à un personnage en particulier. En revanche, les méchants sont vraiment détestables et donne parfois envie de faire partie de la Résistance pour les combattre. Vous l'aurez probablement compris, les émotions sont au rendez-vous: la peur, l'incompréhension, l'horreur mais aussi l'amour sous toutes ses formes.
 
Un vrai coup de cœur ! De l'émotion, des révélations étonnantes, une alternance de point de vue qui permet de mieux comprendre les actes des personnages. Sitôt fini, on ne peut que sauter sur le tome 3 !

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire