jeudi 14 février 2013

Les Chevaliers d'Emeraude, tome 7: l'enlévement - Anne Robillard

Couverture Les Chevaliers d'Émeraude, tome 07 : L'EnlèvementUn départ tragique déclenche une série d'évènements inattendus au Château d'Émeraude. Wellan reçoit en héritage un curieux bijou doté d'un fascinant pouvoir magique, mais, en même temps, il découvre que le renégat à emprunté un nouveau corps... Devra-t-il une fois de plus affronter Onyx ? Lors d'une attaque sournoise d'Asbeth, malgré tous les efforts de Chevaliers d'Émeraude et les facultés extraordinaires de Kira, les hommes-insectes réussiront, grâce à la ruse de leur sorcier, à s'emparer d'un soldat dans le but d'anéantir le reste de l'humanité. Mais Wellan et son nouvel allié n'ont pas l'intention de les laisser gagner. Ensemble, ils conçoivent la plus périlleuse de toutes les missions de sauvetage jamais entreprises par les Chevaliers... Réussira-t-elle ?

Les chevaliers d’émeraude T7 : l’enlèvement – Anne Robillard
Michel Lafon – 480 pages
 J’ai adoré

Mes débuts avec la saga :
Je n’ai pas encore parlé de cette saga sur le blog. Je l’’ai découverte au lycée grâce à une amie et j’ai tout de suite apprécié l’univers. Les tomes 5 et 6 m’ont déçu, j’ai trouvé qu’on tournait en rond, que l’histoire n’avançait pas. Je redoutais le tome suivant malgré mon envie de connaître la suite mais heureusement celui-ci a relevé le niveau.
 
Toujours aussi remuant :
Dans ce livre, l’ennui est inexistant, il y a de l’action car les chevaliers se divisent pour protéger chaque royaume de l’invasion ennemie. Par rapport aux autres tomes, il y a beaucoup de changements, notamment au niveau des personnages.
 
L’évolution des personnages :
J’ai été contente de retrouver mes personnages préférés : Wellan et Bridgess. En ce qui concerne Swann, elle va découvrir des choses sur son époux auxquelles  elle ne s’attendait absolument pas, ce qui fait ressortir son mauvais caractère.
Jennifaël (la fille de Wellan et Bridgess) est très présente. Son intelligence m’a impressionné, elle est très courageuse pour son âge (4ans) mais elle ne manque pas d’humour.
J’ai longtemps attendu Kiera dans ce tome, je trouve que dans les livres précédents elle apparaissait plus rapidement dans l’histoire. Elle aura un choix important à faire mais sa décision n’est pas révélée.
Un  autre personnage va être au centre de l’attention et il va lui arriver des mésaventures mais on ne sait pas non plus ce qu’il va devenir à la fin donc on a envie de lire la suite très rapidement.
 
La suite :
Ce tome comme tous les autres se dévorent, je n’ai pas vu défiler les pages. Les chapitres sont courts et  c’est une bonne chose car j’aime arrêter ma lecture à la fin d’un chapitre mais ce n’est pas toujours possible avec d’autres livres.
Dès que je finirais cette saga (ce que je prévois de faire cette année), je lirais la suite qui s’appelle « les héritiers d’enkidiev » pour continuer de suivre les aventures des chevaliers. Je n’ai pas envie d’abandonner  les personnages, à l’univers parce que je m’y suis beaucoup attachée. Anne Robillard a un style que j’apprécie énormément même s’il n’est pas toujours en adéquation avec l’époque de l’intrigue.
Elle a également trouvé une bonne idée : à chaque début de tome, elle résume le précédent. On peut donc attendre plusieurs mois avant de lire le tome suivant sans que ça ne pose problème pour suivre l’histoire. Elle nous résume dans les grandes lignes ce qu’il s’est passé avant, ce qui permet au lecteur de ne pas être perdu. Les auteurs devraient en prendre exemple car  je trouve que ça manque cruellement dans les séries. Si je ne lis pas rapidement la suite, je suis complétement déboussolée puisque je ne sais plus qui est qui et qui a fait quoi.
 
 
En résumé, une suite parfaitement réussie qui donne envie de poursuivre la saga.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire